Journées portes ouvertes IFC
S'abonner au flux RSS

Les ECTS, véritable passeport européen

Gràce aux ECTS les diplômes IFC se valorisent à Barcelone, Londres ou Berlin

 
 
L’objectif des ECTS, European Credit Transfer System, est d’aboutir à un cadre de transparence et de comparabilité de diplômes au niveau européen. Ils ont été formalisés lors de la déclaration de Bologne de juin 1999 et se mettent progressivement en place.
 
Le principe de l’ECTS se base sur le volume de travail, exprimé en crédits, que tout étudiant doit fournir en vue de valider l’atteinte des objectifs d’une unité d’enseignement.
Ce volume de travail prend en compte l'ensemble des activités faisant partie des études: participation aux cours et séminaires (heures de présence, préparation, travail de suivi), stages, travail personnel (à la bibliothèque, chez soi), préparation des examens, examens, travail de diplôme, mémoire, etc.
 
Dans la plupart des cas, la charge de travail annuelle de tout étudiant variant entre 1 500 et 1 800 heures un crédit ECTS correspond donc à 25 ou 30 heures de travail.
 
Ainsi 60 crédits correspondent à 1 année d'études à plein temps
 
Ces crédits ne sont obtenus et validés qu’une fois que l'étudiant a souscrit avec succès aux modalités d’évaluation de chaque unité d’enseignement. Cela peut se faire sous forme d'un examen écrit ou oral, pendant, à la fin ou après l'unité d'enseignement, sous la forme d'un exposé ou d'un travail écrit, en confirmant la participation active de l'étudiant au cours ou en vérifiant ce que l'étudiant a acquis en travaillant par lui-même.
 
Concrètement, cela signifie que le titulaire d’un BTS IFC dispose de 120 ECTS et que le titulaire d’un Bachelor dispose de 180 ECTS.
 
Le système des ECTS est utilisé dans toute l'Europe pour le transfert de crédits (mobilité des étudiants) et l'accumulation de crédits (parcours d'apprentissage menant à un diplôme).
 
L'ECTS rend l'enseignement et l'apprentissage plus transparent et facilite la reconnaissance des études (formelles, non formelles et informelles).
 
L’ECTS est aujourd’hui devenu un outil de comparaison ainsi qu’une sorte de monnaie d’échange : Dans le cadre de la réforme LMD, 180 ECTS équivalent au L, 300 au M…
 
Tout établissement qui applique le système ECTS publie ses programmes de cours en spécifiant leur niveau d’entrée en termes d’ECTS. Ensuite, dans le cadre de partenariats inter-établissements ces ECTS valident les niveaux d’entrée.
 
Ainsi, dans le cadre des accords de partenariat qu’IFC noue avec d’autres établissements, notamment l’université de Coventry en Angleterre, tout titulaire d’un BTS peut entreprendre un Bachelor, tout titulaire d’un Bachelor peut entreprendre un Master…
 

   


 

 

 

 

Foire aux questions

En quoi consiste le système des crédits européens ?
Réponse :
Le système de crédits universitaires européens – ECTS

Conformément au Traité de Maastricht, chaque état membre est responsable du contenu de son enseignement et  l'organisation de son propre système éducatif. Aucune disposition communautaire n'impose à ce jour une reconnaissance  mutuelle des diplômes. Des démarches d'équivalences ont pu être établies de pays à pays lors de relations bilatérales. C'est par le biais du programme ERASMUS que finalement se sont opérées  les plus grandes avancées. C'est à partir de ce cadre que se met actuellement en place un système européen d'unités  capitalisables transférables dans toute la Communauté (ECTS).

Le système de crédits universitaires européens – ECTS introduit une plus grande fluidité des parcours de formation  et favorise la reconnaissance des périodes d'études à l'étranger. Par là même, il facilite la mobilité des étudiants.  Il offre un cadre de référence commun  qui stimule la coopération des établissements européens et des équipes pédagogiques.

Chaque unité d'enseignement a une valeur définie en crédits européens, au niveau d'études concerné. Afin d'assurer  la concordance européenne, il est convenu qu'un semestre vaut 30 crédits ; 180 crédits sont donc nécessaires pour  l'obtention de la licence et 300 pour le master (120 crédits au-delà de la licence). Le système des crédits permet à  l'étudiant de s'émanciper d'une logique de formation annualisée, dans la mesure où il autorise la construction de  parcours de formation individualisé prenant en compte les rythmes d'apprentissage et de progression.

 

Où puis-je être informé sur les équivalences de diplômes étrangers ?
Réponse :
Le réseau NARIC, centres nationaux d'information sur la reconnaissance des diplômes dans les Etats membres de  l'Union européenne, les pays de l'Espace économique européen et les pays associés d'Europe centrale et orientale,  Chypre et Malte. Ces centres fournissent des informations sur les procédures nationales de reconnaissance académique.

Si vous cherchez une équivalence consultez :
http://www.ciep.fr/enic-naricfr/equivalence.php