Les ECTS, véritable passeport européen

Grâce aux ECTS les diplômes IFC se valorisent à l'étranger

L’objectif des ECTS, European Credit Transfer System, est d’aboutir à un cadre de transparence et de comparabilité de diplômes au niveau européen. Ils ont été formalisés lors de la déclaration de Bologne de juin 1999 et se mettent progressivement en place.
 

Le principe de l’ECTS se base sur le volume de travail, exprimé en crédits, que tout étudiant doit fournir en vue de valider l’atteinte des objectifs d’une unité d’enseignement.
Ce volume de travail prend en compte l'ensemble des activités faisant partie des études : participation aux cours et séminaires (heures de présence, préparation, travail de suivi), stages, travail personnel (à la bibliothèque, chez soi), préparation des examens, examens, travail de diplôme, mémoire, etc.

Dans la plupart des cas, la charge de travail annuelle de tout étudiant variant entre 1 500 et 1 800 heures, un crédit ECTS correspond donc à 25 ou 30 heures de travail.

Ainsi 60 crédits correspondent à 1 année d'études à plein temps.

Ces crédits ne sont obtenus et validés qu’une fois que l'étudiant a souscrit avec succès aux modalités d’évaluation de chaque unité d’enseignement. Cela peut se faire sous forme d'un examen écrit ou oral, pendant, à la fin ou après l'unité d'enseignement, sous la forme d'un exposé ou d'un travail écrit, en confirmant la participation active de l'étudiant au cours ou en vérifiant ce que l'étudiant a acquis en travaillant par lui-même.

Concrètement, cela signifie que le titulaire d’un BTS dispose de 120 ECTS et que le titulaire d’un Bachelor dispose de 180 ECTS.

Le système des ECTS est utilisé dans toute l'Europe pour le transfert de crédits (mobilité des étudiants) et l'accumulation de crédits (parcours d'apprentissage menant à un diplôme).

L'ECTS rend l'enseignement et l'apprentissage plus transparent et facilite la reconnaissance des études (formelles, non formelles et informelles).

L’ECTS est aujourd’hui devenu un outil de comparaison ainsi qu’une sorte de monnaie d’échange : dans le cadre de la réforme LMD, 180 ECTS équivalent au L, 300 au M…

Tout établissement qui applique le système ECTS publie ses programmes de cours en spécifiant leur niveau d’entrée en termes d’ECTS. Ensuite, dans le cadre de partenariats inter-établissements ces ECTS valident les niveaux d’entrée.

Ainsi, dans le cadre des accords de partenariat qu’IFC noue avec d’autres établissements, notamment l’université de Coventry en Angleterre, tout titulaire d’un BTS peut entreprendre un Bachelor, tout titulaire d’un Bachelor peut entreprendre un Master.

Tableau d'équivalence des ECTS

équivalence ects