Journées portes ouvertes IFC
S'abonner au flux RSS

CV Alternance : les bons conseils pour trouver un contrat pro

Comment disposer d’un C.V. Gagnant

Vous ne décrocherez pas votre Contrat de Professionnalisation si vous ne décrochez pas des entretiens au préalable. Et pour décrocher des entretiens, vous devez impérativement vous doter au préalable d’un binôme C.V./lettre de motivation performant.

Ne commencez jamais vos démarches avant de vous être doté d’un C.V. GAGNANT. En paraphrasant une célèbre citation on peut affirmer qu’il y a trois règles d’or à respecter pour décrocher un entretien et donc  trouver une entreprise :

  • Avoir un bon C.V.
  • Ensuite avoir un très bon C.V.
  • Et enfin avoir un très, très bon C.V.

 

Votre C.V. doit répondre à trois objectifs :

Informer, c'est-à-dire identifier puis communiquer ce qui vous caractéristique,

Séduire, c’est à dire donner envie de vous recevoir,

Cibler, c'est-à-dire s’adresser de manière précise à l’entreprise ou aux entreprises que vous avez choisi de démarcher

Ces trois fonctions sont en théorie d’égale importance, mais la composante de séduction est primordiale. Ayez toujours en tête qu’une entreprise dispose de nombreuses demandes. Si elle a trente C.V., elle recevra, dans le meilleur des cas, quatre candidats. Votre C.V. doit absolument vous permettre d’être dans ces quatre !


Seul un C.V. GAGNANT, le permettra. Ce C.V. Gagnant n’est pas un C.V. ! Il s’agit d’un outil de communication, d’une plaquette par laquelle vous allez communiquer de manière professionnelle votre proposition à vos interlocuteurs potentiels. Vous allez appeler cette plaquette « C.V. » parce que c’est ce qu’ « on » vous demande, mais vous allez la concevoir comme un outil de communication global : le contenu, la structure et la forme aurons comme objectif essentiel de promouvoir le PRODUIT que vous êtes.

Dans le cadre de vos recherches, vous rencontrerez probablement de multiples interlocuteurs qui, tous, vous expliqueront comment faire un C.V. et une lettre de candidature. Vous devez OUBLIER tout ce qu’on vous a dit et vous dira par ailleurs sur le sujet. Votre C.V. est votre plaquette de com et votre outil de communication. C’est VOUS qui devez le penser et le concevoir comme quelque chose qui vous est propre….

Voici, en cinq leçons, les étapes indispensables à respecter pour vous doter d’un C.V. GAGNANT et donc d’un outil de communication performant.

Leçon N° 1 : Informer et enrichir le contenu

Dans la majorité des C.V. que les entreprises reçoivent, on constate toujours la même chose : Comme les candidats ne font  généralement pas l’effort de réflexion sur le « produit » qu’ils sont  ces C.V. ne sont pas suffisamment informatifs. Il y manque nombre de renseignements sur eux, sur ce qu’ils sont, sur ce qu’ils ont fait. Ces informations peuvent vous sembler inutiles ou ordinaires et pourtant elles revêtent beaucoup d’importance.
Un travail saisonnier, une activité sportive ou associative, des passions ou centres d’intérêt, contribuent à caractériser le produit qu’ils sont et transforment une candidature banale en un dossier qui retient l’intérêt.
Peut être penserez-vous : « Je souhaite faire un B.T.S. Comptabilité » mon futur employeur n’a donc pas  à savoir que j’ai fait beaucoup de baby-sitting et que je pratique le golf. Belle erreur que voilà ! Plus vous en direz sur vous, plus vous donnerez du relief à votre candidature.

Leçon N°2 : Donner de l’âme à l’information

-     L'en-tête

Tel que vous l’avez pensé lors de la première leçon, votre C.V. est à ce stade purement informatif. Il dit ce que vous avez fait, il ne dit pas ce que vous allez faire, ce que vous pouvez apporter à «votre Client», l’entreprise. Il manque d’impact, de lisibilité, il ne présente pas le produit, il ne détaille pas votre offre.


Votre C.V. doit alors nécessairement être doté d’un EN-TÊTE :

- d’une part parce que vos lecteurs iront à l’essentiel et ne prendront pas nécessairement le temps de lire votre lettre de candidature,
- d’autre part parce que votre C.V. doit constituer un tout d’informations,
- enfin parce que cet en-tête confèrera de l’impact et de l’âme à votre C.V.

Cet en-tête est la clé de votre C.V. Il doit être court, percutant, informatif. Il doit à la fois informer sur ce que vous allez apporter à l’entreprise (et surtout pas sur ce que vous voulez) et sur le bénéfice qu’elle pourra tirer de votre présence. Il doit donner au lecteur envie de lire la suite, d’en savoir plus sur vous.

Toutes les formes sont possibles, dont l’humour, sous réserve que celui-ci soit cohérent avec ce que vous êtes et avec ce que vous voulez faire En revanche, un mot est à bannir : vous ne RECHERCHEZ rien. Vous APPORTEZ, vous PROPOSEZ. Pensez toujours en termes de bénéfices pour l’entreprise et non en terme d’intérêt pour vous (et donc d’obligation pour l’entreprise).

Nous vous donnerons lors des réunions de TRE des idées d’en-tête dont vous pourrez vous inspirer et vous en trouverez d’autres dans les documents mis à votre disposition par IFC.

-     Le Plus Produit

Tout comme un journaliste travaille à partir de dépêches brutes pour rédiger son article, à vous de travailler et de réfléchir sur chacune des informations brutes de votre C.V. pour les valoriser. En l’occurrence, il s’agit d’un travail sur le fond qui va conférer à votre C.V. un style qui lui est propre et qui vous mettra en valeur.

Illustrons ce qui vous semble peut-être un peu trop théorique. C’est en général dans les rubriques centres d’intérêts, loisirs ou divers que vous pouvez pousser cette démarche en recherchant ce que nous appelons votre Plus Produit. En l'espèce, il est possible d’exagérer un peu. Mentir, certainement pas, enjoliver, pourquoi pas ! Lorsque Danone écrit en gros sur ses yaourts « Nouveau !!! Ouverture plus facile ! , Encore plus de fruits ! », cela ne trompe personne, mais cela fait vendre les yaourts !
A  vous de faire de même, de réfléchir, de faire une recherche dans votre passé, sur ce qui vous plaît ou sur que vous avez réalisé, de faire preuve d’un minimum d’imagination, de trouver l’accroche qui retiendra l’attention, qui valorisera votre parcours, qui donnera du relief à votre candidature.

Illustrons donc le Plus Produit : Si à la rubrique « Centres d’Intérêts » vous dites :
« Lecture, cinéma et tennis », vous n’intéressez personne ! Vous ne vous différenciez pas des 361 autres candidats qui ont également transmis leur dossier et qui ont mentionné « Lecture, cinéma et tennis » dans ce chapitre. Votre cible ne verra aucune utilité à vous recevoir et, si par miracle il le fait, votre « recruteur » ne verra aucun intérêt à vous interroger sur la question.


En revanche, si vous dites : « De tous temps  passionné par le cinéma je m’intéresse particulièrement à l’œuvre de Woody Allen » cela vous permettra en outre de briller en entretien, parce que vous serez sur un terrain que vous aurez choisi et sur lequel vous êtes particulièrement à l’aise.

Alors à vous de chercher, de faire preuve d’un peu d’originalité et de préparer vos réponses. Si vous prétendez vous intéresser à l’épopée Napoléonienne, il apparaît judicieux de pouvoir en parler ! De même pour le parachutisme ou le piano…

Que ce soit pour l’en-tête ou pour le « Plus Produit »,  les conseils que nous vous donnerons lors des réunions de Techniques de Recherche d’Emploi (TRE) ou dans la cadre du Club IFC vous seront d’une grande utilité. Ne perdez cependant jamais de vue que l’élaboration d’un C.V. est un travail personnel qui demande beaucoup de réflexion et de temps.

Ne copiez pas, faites quelque chose de personnel, avec lequel vous êtes à l’aise et DONT VOUS ETES FIER.

Leçon N° 3 : Travailler la forme et l’esthétique

Que serait un linéaire de Yaourts dans une grande surface si tous les pots étaient en verre avec les mêmes étiquettes ? Que serait le monde sans les « fils de pub » et sans la couleur ?
 
De même que les fraises sont toujours ruisselantes de rosée sur le packaging des yaourts, votre C.V., qui constitue le packaging de votre offre de services, doit être valorisant et attractif.

Il doit être un vecteur de communication, de « publicité », de « réclame », qui saura séduire votre lecteur et l’incitera à vous rencontrer. Donc, après avoir travaillé le fond, à vous de travailler la forme ! Transformez-vous en publicitaire, en designer, faites le seul ou faites vous aider ! Mais vous devez arriver à un résultat qui fera que votre C.V. sera systématiquement mis sur le sommet de la pile !
 
A l’issue des réunions de Techniques de Recherche d’Emploi, vous disposez d’une petite centaine de C.V. dont vous pouvez vous inspirer. A vous de réfléchir, de trouver un style qui vous ressemble et qui ressemble à la formation que vous préparez.

Attention : Travailler la forme ne signifie pas nécessairement mettre de la couleur partout et n’importe comment ! Il existe de superbes C.V. en noir et blanc et certains pavés rouge vif sont d’un effet désastreux ! N’oubliez jamais que votre C.V. peut être transmis par fax et que, s’il est en couleur, il faut également qu’il soit lisible en version noir et blanc.

Votre C.V., une fois finalisé, ne sera jamais fini, et vous passerez encore de longues heures à l’optimiser : Parce que vous lui porterez toujours un regard critique, parce que vous tiendrez compte des remarques qui vous sont faites, parce qu’il est votre outil de travail, parce qu’enfin vous devrez tenir compte de la leçon suivante…

Leçon N° 4 : Viser la cible

Vous voilà maintenant à la tête d’un joli fonds de commerce !

Votre C.V. a du contenu et est complet, son accroche est pertinente et pleine de sens, vous avez trouvé un plus produit à la fois original et crédible. Votre cousin, qui est webmaster, vous a aidé à concevoir un package esthétique percutant.
 
Vous disposez donc d’un superbe outil, qui présente cependant le défaut d’être « générique », c'est-à-dire qu’il s’adresse à toutes les cibles en général et, par conséquent, à aucune en particulier.

Vous pourriez donc commencer à le diffuser. Ceci étant, toute démarche marketing efficace repose sur la recherche d’une exacte adéquation entre le produit et sa cible.

Pour illustrer ce propos, revenons-en à nos yaourts : si Danone souhaite cibler la population des jeunes femmes actives il va mettre en avant le bénéfice « minceur » ou « santé » de son produit. Son message, son packaging, sera différent s’il souhaite toucher des adolescents ou toute autre cible. Il en est de même pour vous :  votre discours (votre message et votre packaging) doit être adapté à votre cible, pour être plus percutant.

Ainsi, vous ne devez pas faire le même Cv si, alors que vous souhaitez faire un BTS MUC (ou NRC ou tout autre), vous vous adressez à une petite entreprise ou à une grande, à une entreprise de distribution de produits de second oeuvre bâtiment ou à une banque...

A  vous d’adapter, chaque fois que cela vous est possible, votre en-tête à la cible que vous visez. Votre C.V. sera d’autant plus efficace que son lecteur aura l’impression qu’il aura été fait pour lui, que vous connaissez son métier, ses besoins et l’environnement de son entreprise. Pour un BTS Comptabilité Gestion, vous ne ferez pas le même en-tête selon que vous vous adressez à un Expert Comptable, à une PME ou à une grande entreprise.

Ainsi, dans l’idéal, on ne fait pas qu’un C.V., on en fait autant que de cibles. Dans l’idéal encore, plus la cible est petite, plus l’impact est fort.

 

Voilà, si vous avez suivi nos conseils et si vous appliquez les conseils que nous vous donnons pour la lettre de candidature, vous disposez des outils efficaces pour attaquer le marché et décrocher des rendez-vous.

 

Il nous reste à vous donner un dernier conseil : bannissez les fautes d’orthographe !

 

La recherche d'entreprise

La rémunération en contrat de professionnalisation

La lettre de motivation Alternance

L'entretien de recrutement