Journées portes ouvertes IFC
S'abonner au flux RSS

Le métier d'acheteur

Le BTS Commerce International, du fait de son contenu, très concret et opérationnel, permet l’accès à des fonctions d’acheteur parce qu’il  prépare son titulaire à toutes les composantes de ce métier. Bien souvent l’entrée dans le métier se fait dans le cadre d’une fonction d’acheteur, puis évolue, après cette première expérience, vers une fonction d’acheteur international

On l’oublie trop souvent mais la fonction achat constitue le socle de toute entreprise, parce que pour bien fabriquer ou pour bien vendre, il faut savoir acheter les meilleurs produits ou les meilleurs composants au meilleur rapport qualité prix.

Il y a donc des acheteurs partout et, à l’heure de la mondialisation et de l’omniprésence des nouvelles technologies qui accélèrent les flux d’information, ce métier trouve sans cesse de nouveaux débouchés. Il y a des acheteurs dans l’industrie bien sûr, mais aussi dans toute la distribution moderne avec ses centrales d’achats, dans le textile et l’habillement, dans l’équipement de la maison, dans le second œuvre, dans l’industrie pharmaceutique et même dans les services publics.

Le métier d’acheteur ne se limite pas à la seule négociation. La négociation n’est que le point final d’une séquence marathon qui débute bien en amont :

  • Formalisation du cahier des charges en liaison avec la direction concernée (Direction Industrielle, Direction Marketing, Service Qualité,…),
  • Identification du ou des fournisseurs potentiels, en France ou à l’étranger,
  • Première approche et premières cotations,
  • Test d’échantillons, demandes d’adaptations, nouveaux tests,
  • Mise en place de plannings de fabrication et de processus d’approvisionnements,
  • Mise en place du plan de transport,
  • Négociation finale du prix et des conditions de paiement
  • Rédaction des contrats
  • Contrôle et réception finale

Cela signifie que l’acheteur n’est pas qu’un négociateur. Il est aussi un homme de dossier, rigoureux et organisé, qui dispose également d’une curiosité et d’une sensibilité marketing qui lui permettent de sentir l’évolution des tendances et des marchés. C’est enfin un juriste qui maîtrise les réglementations douanières, la législation du transport et des assurances et dispose de bonnes notions juridiques, notamment de droit commercial.

Très souvent entre deux trains ou deux avions, mais également fréquemment devant son ordinateur, l’acheteur ne dort pas tous les soirs chez lui. Ce métier demande donc beaucoup de résistance, les horaires sont lourds, ainsi qu’une personnalité affirmée.  La pratique de l'anglais, voire d'une seconde langue étrangère, est  indispensable dans ce métier.

Formations correspondantes :

BTS Commerce International

Bachelor MGM (Marketing Gestion Management) option DEESMA