Les BTS Commerce International d'Avignon en conférence à la CCI de Marseille

 

BTS Commerce International en Alternance à Avignon

BTS Commerce International - IFC Avignon

COMPTE RENDU DE LA REUNION COLLECTIVE à la CCI MARSEILLE

LE MARDI 30 OCTOBRE 2012
« LES USA C’EST MAINTENANT »


Introduction par Mme Kelly, Consul Général des USA
BTS Commerce International Avignon en AlternanceLa France est le troisième partenaire commercial des Etats-Unis après l’Allemagne et le Royaume-Uni. A l’inverse en France, les Etats-Unis sont le 6ème partenaire commercial. Ainsi les Etats-Unis sont la première destination des investissements français.

Il y a de nombreuses opportunités dans le secteur industriel. De ce fait sur 1200 entreprises françaises 10% souhaitent prospecter en Allemagne et aux Etats-Unis dans un avenir proche.

Les Etats-Unis comptent plus de 317 627 401 habitant et un PIB de 48 442 USD / an en 2011. Ainsi les Etats Unis sont le premier importateur et le deuxième exportateur mondial de produits. Ils sont premiers au niveau des services. 

I)    Anne Martel-Reison :
La région PACA est peu ouverte, elle représente 4.5% des exportations en France. Et les bouches du Rhône est le département le plus actif. Les secteurs porteurs aux Etats-Unis sont : Technologie de pointe, secteur manufacturier, biens de consommation.

Nous pouvons citer l’exemple du développement des vins de Provence aux Etats-Unis. Leur objectif pour ce marché était de développer et renforcer la visibilité et gagner des parts de marché. Grâce à un positionnement haut de gamme (gold standard), des investissements sur plus de trois ans et l’installation d’un bureau local sur place a permis une progression du Chiffre d’affaires (2007 : 9% des exportations en volumes  2011 : 23.6%).


II)    Daniel Eisenberg : Comment conquérir le marché américain : « Do it yourself ! »
BTS Alternance import export Avignon•    Les Do’s : aller droit au but, Time is Money, avoir de grands projets ambitieux, The Customer is the King, être précis tenir ses engagements, les américains ne laissent pas de seconde chance.
•    Les Dont’s : ne pas attendre d’argent de la part de l’Etat, faire attention à l’implantation car selon les Etats les marchés sont différents.

 



III)    William Peterson , avocat :
•    Vente Directe : les Conditions générales de vente doivent être en anglais, faire attention aux échanges écrits car ils forment des preuves des intentions, attention aux conditions générales d’achats le partenaire va avoir ses conditions il faut donc trouver une entente, la clause de réserve de propriété n’est pas efficace aux Etats-Unis, l’exportateur est responsable de la conformité de ses produits et de l’emballage avec les normes américaines.
•    Création d’une entreprise : favoriser une implantation directe, pas de succursales car on expose directement les actifs de la société. Favoriser les corporations (équivalent d’une SA française) car c’est une constitution facile et peu coûteuse.
•    Les visas : Délais d’obtention de visa très long.
o    Visa B1 : « Voyage d’affaires » inférieur à 180 jours et renouvelable.
o    Visa E 1 – E2 : Bénéficie au propriétaire ou salarié de l’entreprise. Il requiert au moins une entreprise avec 100 000 USD d’investissements.

IV)    Isabelle Sakowicz, Ubifrance :
BTS alternance en commerce international AvignonLe rôle d’Ubifrance est de permettre le développement international des entreprises, ainsi cette organisation possède des bureaux à l’étranger afin d’aider les entreprises dans leur développement à l’international. Par l’intermédiaire d’Ubifrance il est aussi possible d’obtenir des informations sur les formalités douanières de chaque pays (le produit peut-il s’exporter ?) et les réglementations locales sectorielles (obligations de composants, étiquetages, emballages). Un « mislabelling » absence d’étiquetage est une infraction grave.

Concernant la douane, aux Etats-Unis, les droits de douane sont calculés sur la valeur FOB et il faut fournir une « Prior Notice » c’est-à-dire un document qui prévient les douanes américaine de l’exportation.


V)    Laurent Sansoucy : La Floride
La Floride compte 19 millions d’habitants et est un paradis fiscal (5ème état où la fiscalité est la plus avantageuse). Elle est très ouverte au business et attire ainsi beaucoup d’entreprises étrangères. De plus le coût de l’immobilier est bas par rapport au reste des Etats-Unis et elle a une localisation stratégique entre l’Amérique du Nord et Latine en particulier avec le Brésil (60 % du marché des Etats-Unis est accessible en 24H). L’économie y est dynamique et diversifiée ainsi que la population.

Enterprise Florida est une agence de développement économique qui sert d’appui aux entreprises pour leur implantation.  La Floride compte aussi une main d’œuvre de qualité, elle est classée au 3ème rang des Etats-Unis.
Pour terminer cet Etat est d’autant plus attractif de fait de ses plages paradisiaques, de ses parcs d’attractions (Disney) et de son soleil.

Conclusion :

Les Etats-Unis présentent de nombreuses opportunités pour les investisseurs français et les entreprises souhaitant se développer à l’international.  Bien que ce marché présente certaines contraintes légales et douanières plusieurs Etats comme la Floride permettent d’attirer les entrepreneurs étrangers en favorisant le gain de part de marché.

Remerciement : Merci à Madame Brun, notre professeur de Commerce International ainsi qu’à la Chambre de Commerce de Marseille de nous avoir accueillis et de nous avoir présenté le marché Américain, qui nous sera utile tant dans le cadre des Etudes, que dans le cadre professionnel.

Compte rendu rédigé par la Classe de CI2 d’Avignon.



Consulter l'album photo de la journée /// cliquer ici
 

Centres
Date
Lundi, 12 Novembre, 2012

Soyez le premier à laisser un commentaire

Ajouter un commentaire