Diplôme de comptabilité et de gestion

DCG : Diplôme de comptabilité et de gestion

Pourquoi faire un DCG ?

L’univers de la Gestion a considérablement évolué ces dernières années afin de s’adapter aux caractéristiques de l’entreprise. En plus d’une technicité de qualité et de rigueur accrue, le titulaire du DCG doit maintenant faire preuve de polyvalence, d’adaptabilité, d’ouverture aux autres, ….

L’examen du DCG est autorisé pour les personnes justifiant soit :

  • du baccalauréat,
  • d’un titre ou d’un diplôme admis en dispense du baccalauréat en vue de l’inscription dans les universités,
  • d’un titre ou diplôme étranger permettant l’accès à l’enseignement supérieur dans le pays de délivrance,
  • de deux unités d’enseignement du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM),
  • d’un diplôme homologué au niveau I, II, III ou IV (arrêté du 17 juin 1980 modifié fixant la liste d’homologation des titres et diplômes de l’enseignement technologique,
  • d’un diplôme enregistré au niveau I, II, III ou IV du Répertoire national de certification professionnelle (R.N.C.P.).

Le DCG en alternance à IFC 

La formation DCG est proposée en alternance ou en formation classique en 2 ans dans les centres de formation d’Avignon, Nîmes et Perpignan. Cette formation s’adresse à des candidats titulaires du DCG 1ère année, BTS Comptabilité Gestion (CG) ou DUT GEA (Finance Comptabilité). Pour une formation à la carte (UE au choix) n’hésitez pas à nous contacter. 

La formation BAC 3 DCG est approfondie (en gestion, en finance, en comptabilité ainsi qu’en management et droit de l’entreprise). Cette formation vise à donner une qualification de haut niveau à des futurs collaborateurs en cabinet comptable ou au sein de services comptables et financiers d’entreprises.

Il est également possible de poursuivre ses études à IFC Perpignan, directement après le BAC. Le DCG est ainsi préparé en 3 ans.

Il est également possible de suivre cette formation en DÉCLIC. Le rythme est variable en fonction du centre de formation. Le temps hors formation est dédié à la découverte du monde de l’entreprise grâce à des stages.

Que faire après un DCG ?

Les titulaires du DCG peuvent prétendre aux métiers de l’expertise comptable, de l’audit, de la finance et du contrôle de gestion. Le BAC 3 DCG est souvent prolongé par le BAC 5 DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion) et par le DEC (Diplôme d’Expertise Comptable).

Qualités à avoir : 

  • Autonomie
  • Capacité à gérer son temps
  • Capacité d’analyse et de réflexion
  • Discrétion et respect de la confidentialité
  • Ethique irréprochable
  • Rigueur

Témoignage : 

«L’univers de la gestion m’a toujours passionné. La formation en alternance est un excellent moyen d’atteindre un bon niveau théorique car cela permet en permanence de confronter les apprentissages avec les réalités d’une entreprise.  »

Frédéric, Promotion DCG 2015

Programme

Matières enseignées en DCG : 

DROIT DES SOCIETES (ET AUTRES GROUPEMENTS D’AFFAIRES)

  • L’entreprise en société
  • Les principaux types de sociétés
  • L’association
  • Les autres types de groupement
  • Le droit pénal des groupements d’affaires

DROIT SOCIAL

  • Introduction : les sources du droit social
  • Les aspects individuels du droit du travail
  • La formation du contrat de travail
  • L’évolution du contrat de travail
  • Les conditions de travail
  • La rupture du contrat de travail
  • Les pouvoirs de l’employeur et les libertés des salariés
  • Les aspects collectifs du droit du travail
  • La représentation collective
  • La négociation collective
  • L’association des salariés aux performances de l’entreprise
  • Le bilan social
  • La protection sociale
  • L’introduction au droit de la protection sociale
  • Le régime général de la sécurité sociale
  • La protection en cas de chômage
  • La protection sociale complémentaire
  • Les notions sur d’autres régimes
  • Les contrôles et le contentieux social
  • Les contrôles de l’application du droit du travail et de la protection sociale
  • Le contentieux social

DROIT FISCAL

  • L’introduction générale au droit fiscal
  • L’imposition du résultat de l’entreprise
  • L’imposition des résultats dans le cadre des entreprises (individuelles sociétés soumises à l’impôt – sociétés de personnes)
  • Les crédits d’impôt et les aides fiscales
  • L’imposition du revenu des particuliers
  • L’impôt sur le revenu
  • La contribution sociale généralisée, la contribution au remboursement de la dette sociale, le prélèvement social
  • La taxe sur la valeur ajoutée
  • L’imposition du capital
  • L’impôt de solidarité sur la fortune
  • Les droits d’enregistrement
  • Les impôts locaux
  • Les taxes assises sur les salaires
  • Le contrôle fiscal

MANAGEMENT

  • Introduction au management
  • La théorie des organisations
  • Les différentes fonctions au sein des organisations
  • Les éléments fondamentaux de stratégie
  • Le comportement humain dans l’organisation
  • La communication
  • La décision, la direction et l’animation
  • Les processus décisionnels
  • L’animation, les modes de coordination et le leadership

COMPTABILITE APPROFONDIE

  • La profession comptable
  • Aperçu sur l’organisation de la profession comptable française
  • L’éthique professionnelle
  • Le rôle de la profession comptable dans la normalisation comptable
  • La technique comptable approfondie
  • Le cadre conceptuel
  • L’évaluation des actifs et des passifs
  • Le rattachement des charges et des produits au résultat de l’exercice
  • La comptabilisation des capitaux permanents
  • Les entités spécifiques

CONTRÔLE DE GESTION

  • Le positionnement du contrôle de gestion et l’identification du métier
  • Le contrôle de gestion et la modélisation d’une organisation
  • Le contrôle de gestion et la théorie des organisations
  • La construction des modèles de coûts
  • Le processus de production des informations nécessaires à la mise en oeuvre du contrôle
  • La prise en compte des données aléatoires
  • La mise en oeuvre du contrôle de gestion dans des contextes stabilisés
  • Les caractéristiques des processus opérationnels stables et récurrents
  • La détermination des coûts comme réponse à différents problèmes de gestion
  • La structuration de l’organisation en centres de responsabilité
  • Les outils et les procédures de la gestoin budgétaire
  • Les outils d’amélioration des performances
  • Les réponses du contrôle de gestion à des contextes non stabilisés
  • Les processus opérationnels dans des configurations organisationnelles nouvelles
  • L’amélioration continue du rapport valeur/coûts
  • Le pilotage de l’organisation en temps réel

FINANCE D’ENTREPRISE

  • La valeur
  • La valeur et le temps
  • La valeur et le risque 
  • La valeur et l’information
  • Le diagnostic financier des comptes sociaux 
  • La démarche de diagnostic
  • L’analyse de l’activité 
  • L’analyse de la structure financière
  • L’analyse de la rentabilité 
  • L’analyse des ratios
  • L’analyse par les tableaux de flux
  • La politique d’investissement
  • Les projets d’investissement
  • La gestion du besoin en fonds de roulement
  • La politique de financement
  • Les modes de financement
  • Les contraintes de financement
  • La structure de financement 
  • Le plan de financement 
  • La trésorerie
  • La gestion de la trésorerie
  • La gestion du risque de change